Comment expliquer le but de la vie par la théorie de la communication

Norbert Wiener--468x150

Si vous avez lu mon article sur la logique holistique, vous comprendriez ma croyance selon laquelle le monde fonctionne à partir de cette logique et que tout est lié ensemble. Aujourd’hui, je réfléchissais à la façon dont la théorie de la communication et le but de la vie étaient liés et j’en suis arrivée à une conclusion cohérente.

Commençons par réfléchir sur la communication. Wiener voyait l’information comme une mesure d’organisation et l’entropie comme une mesure de désorganisation. En effet, si l’information reçue est la même que celle qui a été transmise, on peut dire que le système est fonctionnel. Si je me brule, mes neurotransmetteurs situés sur ma peau vont transmettre cette information à mon cerveau qui va réagir par l’émission d’endorphines, et mon système nerveux central va réagir par le réflexe de retirer ma main de l’objet brulant.

Pour que la communication soit fonctionnelle entre les individus, il faudrait que l’émetteur transmette un message qui soit compris par le récepteur. Il y a certains trucs pour que l’information émise et celle reçue soient la même. Par exemple, si deux personnes ont une conversation, la personne qui émet le message doit être consciente de ses intentions et de ses sentiments. Elle doit aussi demander une confirmation à la personne qui reçoit son message pour savoir ce qu’elle en a compris. Quant à la personne qui reçoit le message, elle doit faire preuve d’une très grande ouverture, d’une très grande empathie, et elle doit demander à la personne si son interprétation du message est bonne.

Le problème est que malgré tous les efforts possibles pour comprendre une information, on ne peut jamais saisir l’information de la même manière que la personne qui la transmise. Pour cela, il faudrait avoir sa personnalité, ses expériences bref, il faudrait avoir vécu sa vie.

En sachant cela, c’est maintenant que j’interviens avec mon hypothèse sur le but de la vie : du moment qu’on voit le monde comme une création, on peut imaginer un créateur avec une intention de créer un monde afin que l’on y vive des expériences par lesquelles le créateur a passé. De cette façon, on pourrait arriver à comprendre les informations qu’il veut nous communiquer. Après tout, il faut avoir expérimenté le bonheur pour comprendre le bonheur de la même façon qu’il faut avoir expérimenté la souffrance pour la comprendre. Puisque cet univers est une création, nous apprenons les concepts d’un créateur. Parfois, je me dis que j’aimerais que les autres vivent ma vie pour comprendre comment je me sens. Alors, imaginons si après la mort nous expérimentons la vie de tout le monde: je crois que l’on arriverait à un niveau de compréhension qui pourrait surement régler les conflits. Imaginez que vous avez une dispute avec votre ami. Si vous viviez la vie de votre ami, vous comprendrez pourquoi il a agi comme tel et comment vous l’avez fait sentir.

Bref, je crois que nous vivons pour comprendre les expériences du créateur de cet univers dans l’espoir de retourner dans un monde meilleur. Imaginons si nous pouvions tous et toutes créer des univers pour que chaque personne puisse y vivre nos concepts. Nous arrivions à un niveau d’empathie qui réglerait la paix dans le monde.

Publicités