Est-ce que la démocratie est le meilleur système politique?

À l’annonce des prochaines élections fédérales du Canada, je me pose la question à savoir si la démocratie est le système politique le plus performant. académie

Rappelons que le principe de la démocratie ou de la « souveraineté du peuple » est apparu à Athènes. Elle permettrait au peuple de contrôler ses dirigeants, et de les chasser du pouvoir sans recourir à une révolution. Dès ses débuts, ses lacunes ont été soulevées par Platon. Il voulait mettre fin à la démocratie à Athènes parce qu’il a observé que les gens ne réfléchissaient pas convenablement avant de voter, faisant en sorte que les dirigeants n’étaient pas bien qualifiés. Il ne voulait pas mettre en place un système dictatorial loin de là, mais il voulait faire en sorte que les individus ne puissent pas voter avant d’arriver à penser de façon raisonnée. C’est pour cette raison qu’il a fondé une école, l’Académie qui, pendant 300 ans, a permis aux étudiants d’apprendre à devenir bons.

Dans les pays démocratiques comme le Canada, les dirigeants sont votés par les citoyens et citoyennes qui désirent user de leur droit. Tout ce dont nous avons besoin pour voter est d’être citoyen(ne) et d’être âgé d’au moins 18 ans. Il n’y a aucun test de personnalité ni aucun test de connaissance. Nous pourrions n’avoir aucune empathie et il nous serait possible de voter. Il n’y a aucune discrimination. La question que je me pose et qui a été soulevée par Platon est la suivante : est-ce que le peuple est en mesure de se gouverner? Est-ce qu’il a la sagesse requise pour décider du gouvernement qui est le mieux pour tout le monde? L’histoire nous montre que non. Nous n’avons qu’à penser à l’Allemagne de Hitler pour savoir que le peuple ne prend pas toujours les bonnes décisions.

Et encore, est-ce que les partis politiques sont en mesure de nous gouverner et ont-ils la sagesse pour savoir ce qui est bon pour tout le monde? L’histoire nous montre encore que non. Je n’ai pas besoin d’énumérer toutes les fois que les gouvernements ont voté pour une loi discriminatoire, allant à l’encontre des libertés individuelles ou menaçant l’environnement. Il arrive couramment que les gouvernements, désireux de satisfaire l’opinion publique ou leurs propres intérêts, mettre en place des politiques qui défavorisent certains peuples dans le monde.

Le qualificatif démocratique donné à notre société est, à mon opinion, erroné. En réalité, il y a une élite qui contrôle le pouvoir; les riches. En échange de votes, le gouvernement qui se fait élire doit satisfaire aux exigences financières et économiques des compagnies, industries et individus riches. Ce type de gouvernement caractérise la « ploutocratie », c’est-à-dire une société où l’argent constitue la base du pouvoir.

De plus, le peuple a tendance à voter pour un dirigeant qui satisfait ses besoins qui lui sont propres, sans pour autant tenir compte du bien commun. Par exemple, si un individu chasse, il votera pour un gouvernement qui promet de mettre en place des lois qui favorisent l’accès aux armes. Je crois que les individus sont un produit de leur société donc, avec une éducation humaniste accessible à tout le monde, il serait possible de construire une société dans laquelle les citoyens et citoyennes prennent de meilleures décisions.

Le principe à la base de la démocratie est bon. Il permet aux individus de participer aux décisions qui les concernent et d’atteindre une plus grande autonomie. Mais le peuple manque d’humanisme.

Quel serait le meilleur système politique?

En attendant que tous les humains dans le monde aient accès à une éducation humaniste, imaginons un système qui permettrait aux citoyens de disposer de leur société tout en prévenant les mauvaises décisions. Par mauvaises décisions, j’entends des choix qui empêcheraient l’épanouissement de l’être humain dans tous les pays et pour les générations à venir. Les citoyens garderaient leur pouvoir, mais il y aurait une instance qui agirait à titre de chien de garde. La démocratie régnerait dans tous les pays, cependant une monarchie mondiale s’assurait que les décisions politiques de tous les pays respectent les principes de l’humanisme. Les monarques riches n’auraient aucun autre intérêt à régner que la volonté du bien commun. Ils ou elles seraient choisi(e)s pour leur intelligence et leur bonté et iraient dans des écoles leur permettant d’acquérir les qualités pour diriger. Ce serait des individus extrêmement humanitaires. Je ne parle pas d’une certaine élite désillusionnée et loin du peuple. Les monarques sont des êtres près du peuple qui ont fait du bénévolat au cours de leur apprentissage. Les ressources de tous les pays appartiendraient aux monarques qui se chargeraient de leur distribution selon les besoins. Cela permettrait de maintenir la paix dans le monde. Les monarques n’appartiendraient à aucun pays et saisiraient les particularités de toutes les sociétés.

Cette société que je m’imagine est très utopique. Hélas, il serait impossible de mettre en place une telle institution sans intervention divine puisque les gouvernements sont malheureusement animés non pas par le bien, mais par le pouvoir.

Publicités